MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-049.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-037.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-047.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-041.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-033.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-036.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-071.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-026.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-011.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-070.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-010.jpg
MP-2021-Tha-Many-Faced-Goddess-001.jpg
volet_03_nono_last.jpg

the many faced god·dess

exposition collective du 19 mai au 11 juil. 2021
à la Maison Populaire, Montreuil (FR)


avec Nils Alix-Tabeling, Sabrina Röthlisberger Belkacem, Bye Bye Binary, Ivan Cheng, Claude Eigan, Cédric Esturillo, Brandon Gercara, Tarek Lakhrissi, Élodie Petit, the Queer Ancestor Project, Sin Wai Kin (fka Victoria Sin), Simon Brossard & Julie Villard

L’exposition the many faced god·dess s’inspire des pratiques d’impersonation, et de leur influence sur la théorie queer et les pratiques artistiques contemporaines, parmi lesquelles le drag revêt une importance primordiale. La fréquentation des drag shows, très populaires aux États-Unis, ont accompagné Judith Butler dans l’écriture de son ouvrage séminal Gender Trouble. Elles ont également inspiré à Elizabeth Freeman le concept de drag transtemporel, élaboré afin d’enquêter sur l’influence du passé sur le présent. Les pratiques de drag et leurs corolaires : cosplay, fandom, comédie, stand-up, performance et théâtralité dessinent une scène stratégique, politique et réflexive sur la manière dont les corps sont fabriqués, interprétés et habités. Elles permettent également d’en faire l’archéologie et l’histoire à travers le temps (la chronopolitique). En présentant les travaux de performeur·euses, de poète·sses, d’amateur·rices et d’artistes, the many faced god·dess est traversée de personnages fictifs, historiques et contemporains, de jeux de masques et de performances à venir, qui affirment la multiplicité de nos appartenances, l’impermanence de nos identités, et la puissance de nos transformations.


photo credits: Aurélien Mole
graphic design: Roxanne Maillet









 

 

 

Ce projet est réalisé dans le cadre de la résidence curatoriale de la Maison populaire et grâce à ses partenaires : Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France, Conseil régional d’Île-de-France, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Ville de Montreuil, CNC - Dicréam et Fluxus Art Projects.

logo-culture-85ade.jpg
93-seine-saint-denis-c7d2d.jpg
IMG_1513-eaacd.jpg
image_gallery-10ebf.gif
fluxus_web-nb-15359.jpg