MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-001.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-038.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-006.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-045.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-040.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-044.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-075.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-004.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-064.jpg
MP-2021-Lou-Masdurand-SYSTM-SOUPIR-030.jpg

systm soupir de Lou Masduraud

du 18 septembre au 11 décembre 2021

à la Maison populaire, Montreuil (FR)
 

Pour systm soupir, sa première exposition personnelle en France, Lou Masduraud transforme le centre d’art de la Maison populaire en ruelle baignée d’une nuit artificielle. Sous la lumière lourde des lampes à vapeurs de sodium, le lieu d’exposition chausse le costume d’un espace public indéterminé. Un passage silencieux dans lequel le corps se tient alerte, attentif. Dans cette scène nocturne suspendue, les sons rebondissent et la voix se fait basse. Les ombres s’étirent au gré des heures.

Sous l’orange épais et dense de cette impasse, des indices apparaissent : ouvertures, trappes, tuyaux, distorsions architecturales. Autant d’accrocs aux murs de ce décor qui chuchotent aux passant·es qui veulent bien s’approcher des histoires en-deçà de la réalité.

Comme souvent dans le travail de Lou Masduraud, la figuration d’espaces normatifs - tels que la rue, le bureau, la maison - et la réinterprétation des formes qui spectacularisent le bien public - comme celles des fontaines et des lampadaires - servent de prétexte à un glissement fantastique. Ici l’éclairage public Montreuillois, réinvesti par l’artiste, pousse des murs et projette son échelle démesurée sur les œuvres de l’exposition. En empruntant les airs du dispositif urbain, l’exposition s’ouvre sur l’hypothèse d’un renversement : faire figurer des pratiques d’émancipation au cœur d’un espace marqué par l’insécurité et la prédation pour les corps féminins et minoritaires. Théâtres collectifs de violences comme de déambulations affectées, la rue et la nuit sont ici convoquées au service des œuvres logées au creux de systm soupir.

 


 

 

photo credits: Aurélien Mole
graphic design: Roxanne Maillet

Ce projet est réalisé dans le cadre de la résidence curatoriale de la Maison populaire et grâce à ses partenaires : Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France, Conseil régional d’Île-de-France et le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

logo-culture-85ade.jpg
93-seine-saint-denis-c7d2d.jpg
IMG_1513-eaacd.jpg
systmsoupir.jpg